Le samedi à 14h00

Agnès GÉMINET « Mes Éthiopiques »

« Mes éthiopiques » sont avant tout le récit d’une quête. Lectrice et bibliophile passionnée je brûlais depuis longtemps de découvrir l’Ethiopie, pays magique propre à synthétiser les rêves d’horizons lointains, marqué de plus par le passage de quatre de mes « figures de proue » : Rimbaud, Kessel, Pratt et Monfreid. C’est donc sur les traces de ces quatre personnages que je me suis lancée, tentant de récolter les miettes de leur séjour -plus ou moins long mais toujours marquant- dans cette belle Abyssinie.
Le voyage est magique. Mais encore faut-il lui conserver son essence. Pour moi, cette essence réside dans l’effort qui forge la route : « il n’est point de paysage découvert du haut des montagnes si nul n’en a gravit la pente, car ce paysage n’est point spectacle, mais domination. » disait Saint-Exupéry, illustre vagabond lui-aussi. Et quoi de mieux pour grimper ces sommets escarpés de la contemplation que d’user ses semelles aux sentiers de la terre ! (ou son fond de culotte à la selle d’une monture). Le voyage « by fair means » développe cette capacité d’émerveillement devant le monde et sa beauté. C’est pourquoi les moyens de locomotion les plus lents ont ma préférence : à pied, à cheval, à vélo ou en stop, la lenteur rime et les imprévus riment avec aventure !

48 minutes Salle des fêtes