Le dimanche à 17h00

Bernard Ollivier – « Marcher pour s’en sortir »

En 1998 à l’âge de 60 ans, après une tentative de suicide ratée, je pars de Paris à pied pour Compostelle. Je découvre à la fois la marche et une association belge (Oikoten) qui pratique la prise en charge de jeunes délinquants en leur faisant parcourir une longue distance.

Arrivé à Compostelle, je décide

  • a/ de partir à pied pour faire une marche inédite : rallier Istanbul à Xi’an (Chine) en quatre étapes de 3.000km sur la route de la soie ;
  • b/ de créer une association comme Oikoten pour aider des jeunes délinquants en grande difficulté.

Dès l’année suivante, je pars de Paris par le train à Venise, puis à Istanbul par bateau et j’entame la première étape de mon voyage vers la Chine. Quatre mois plus tard, je reviens en mauvais état, stoppé par la maladie.

Je repars l’année d’après puis les deux années suivantes et j’arrive à Xi’an après 12.000 km de marche.

2000 : Je crée l’association Seuil en mai tout en sortant le premier tome de mes récits de voyage : « Longue marche ».

Le succès littéraire est immédiat. Avec mes droits d’auteur, je finance l’association qui débute.

Aujourd’hui :

  • L’association a fait marcher près de 250 gamins, dont un tiers en alternative à la prison ;
  • Mes livres sont traduits en 11 langues en Europe mais aussi Chine, Japon, Corée du Sud, Etats Unis.
  • J’écris 13 livres depuis ma première année de retraite, le 14ème sortira en mars 19 sur le thème des nouveaux paysans. Mon premier roman, Rosa, a été repris en bande dessinée, il est en cours d’adaptation au cinéma et au théâtre.

 

Salle des fêtes